Victor Hugo, le marché dans les yeux du Baron

Flânant dans les rues d’Angoulême à toute heure de la journée et de la nuit, le Baron affectionne tout particulièrement un quartier populaire où bon nombre d’Angoumoisins se rencontrent.

Le marché Victor Hugo, lieu d’échange et de partage

 

Marcher ne fait pas peur au Baron et bien que cela fasse une bonne vingtaine de minutes depuis sa tanière, le Baron a tout son temps et il sait le prendre pour les bonnes choses. Il est certes farouche mais il n’en aime pas moins observer ce qui se passe autour de lui, dans sa ville. Cela le distrait. Et à Victor Hugo, le spectacle y est à chaque fois grandiose. Des personnes de tout âge, des familles, se rendent au marché pour y faire leurs provisions ou simplement pour se promener. Bavardages, rires, cris, pleurs des enfants, autant de scènes d’échanges et d’émotions entre Angoumoisins. Certains sont des habitués, d’autres des clients occasionnels, le Baron reconnaît quelques visages. Sans parler des commerçants qui animent et font vivre cette place. Le Baron aime l’ambiance chaleureuse et conviviale qui émane de ce lieu depuis des années.

Le marché vu par Sally

Le marché Victor Hugo, des produits de qualité en toute saison

Pour le Baron, le Marché Victor Hugo a tous les traits d’une « caverne d’Alibaba » où se concentrent de véritables trésors gustatifs. Alors que le stand rôtisserie l’attire par ses odeurs de volailles enivrantes, il aime aussi observer les poissons frais des stands de poissonnerie et sentir les plats riches en saveur du coin traiteur. Le large choix de fromage et de produits laitiers ne le laisse pas indifférent tandis qu’il voyage hors de la ville avec les senteurs méditerranéennes de fruits secs, d’olives et d’épices qui proviennent du bout de l’allée. Il est également séduit par le jeu de couleurs des stands de fruits et légumes qui varient au gré des saisons. Sans oublier, les vins et le large choix d’épicerie fine présentés par les producteurs.

Le Baron se met alors à rêver ; s’il était humain, il pourrait avoir accès à tous ces délices. « La rêverie est la vapeur de la pensée », n’est-ce pas cet écrivain qui légua son nom à cette charmante place qui le posa sur papier. Mais de savoir si le Baron pense, la question reste entière.

 

Rendez-vous au Marché Victor Hugo du mardi au dimanche et les jours fériés de 7h à 13h. Vous y croiserez peut-être le Baron…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :