L’après-midi du Baron à Villebois-Lavalette, village de caractère

Après Magnac-Lavalette, c’est sur le village de Villebois-Lavalette, capitale de la cornuelle que le Baron a jeté son dévolu. Il a été tout de suite séduit par le château féodal du village siégeant sur une colline. Bâti au sommet du Puy Sanseau culminant à près de 180 mètres, ce château a toutes les allures d’une forteresse inviolable. Cette construction millénaire n’est que l’un des joyaux de ce petit village de caractère. Alors, si vous souhaitez voyager dans le temps, faites comme le Baron, partez une journée à la découverte de cette petite cité. Le Baron vous le promet, vous ne serez pas déçus.

 

Le château médiéval

Le Baron a fait le choix de la visite libre du château mais il est également possible de faire la visite avec un guide. A l’aide d’un feuillet explicatif, il est donc parti à la découverte de l’histoire complexe de ce monument. Chaque élément important pour comprendre la configuration du château actuel est indiqué par un panneau numéroté. Il suffit alors de se reporter au numéro correspondant sur le livret. A vous d’imaginer le château tel qu’il fût au fil du temps grâce à l’évolution qui vous en est décrite ! Une sortie ludique pour toute la famille qui offre de très belles prises de vue.

Composé de sept tours de défense, d’une chapelle et d’une grande bassecour avec un puits d’époque, le château semble former à lui seul son propre village ce qui était le cas il y a plusieurs siècles. Le château bénéficiait d’ailleurs d’un excellent système défensif avec une surveillance à 360 degrés.

 

 

Revenons brièvement sur son histoire. Le premier château a été construit en 959 sur une surélévation artificielle (motte castrale) et il s’agissait d’un château en bois. C’est environ 200 ans plus tard, au XIème siècle qu’un château en pierre a pris sa place. Plusieurs familles se sont succédé ce qui explique que le château ait subi de profondes modifications au cours des siècles qui vont suivre. Pas moins de quatre châteaux différents seront construits sur cette motte castrale, des reconstitutions sous forme de dessins vous sont bien sûr expliquées pendant la visite.

A la Révolution, le château sera réquisitionné comme Bien National et jouera le rôle de magasin aux vivres et de prison. Puis du XIX au XXème, il sera successivement une prison locale, une gendarmerie puis une école. Le château a fait l’objet de nombreuses restaurations dans les années 1980 grâce au travail des bénévoles de l’Association « Les Amis du Château et du Patrimoine de Villebois-Lavalette », alors qu’il était la propriété de la famille De Fleury. Le dernier occupant de la famille, Bernard Lavalette quittera le château en 1998.

En 2000, le château connaît un réel renouveau lorsqu’il est racheté par Norbert Fradin. Cet amoureux du patrimoine va continuer les travaux de restauration permettant au château de prendre l’appellation de Monument Historique en 2005. Depuis, le château est visitable et est le centre d’évènements organisés tout au long de l’année. Il fait l’objet de nombreuses fouilles archéologiques dont la dernière, en 2006,  a permis la découverte d’une salle du XIIème siècle.

 

Pour en savoir plus sur les visites et les différentes animations, consultez le site internet du château : http://www.chateaudevilleboislavalette.com/

Sur les sentiers du village

Une fois la visite du château achevée, le Baron a pu se défouler les pattes dans les rues de Villebois-Lavalette en y admirant le patrimoine. En effet, un plan circuit de découverte du village avec les différents monuments à voir est remis au visiteur. Chaque lieu clé est indiqué par un clou en bronze orné d’une cornuelle, qui est rappelons-le la spécialité du village.

 

 

En parcourant quelques mètres depuis le château, le Baron s’est laissé séduire par l’Eglise Saint-Romain du XIXème siècle avec son clocher de 35 mètres sur lequel il serait bien grimpé. Puis, en empruntant la Rue de l’Eglise, il a pu se protéger du soleil sous les halles, impressionnantes par leur charpente en bois et inscrites au registre des monuments historiques depuis 1852. A côté, il a remarqué la vieille fontaine et le puits ainsi que le cadran solaire qui servait à donner l’heure aux ouvriers.

 

D’autres lieux clés méritent aussi que l’on y prête attention. Mais le Baron préfère garder la surprise, à vous de les découvrir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :